Atelier / Ô mon bocal

 Je reviens tout juste de l’atelier Ô mon bocal organisé chez Ceci & Cela, notre épicerie en vrac locale, et je ne pouvais pas attendre pour vous en parler! Je sais désormais réaliser de délicieux pickles, confits et légumes lacto-fermentés, j’ai lutté contre le gaspillage alimentaire (il n’y a pas de petites actions) et j’ai fait de belles rencontres.

IMG_1068

C’est Céline qui est à l’origine de cet atelier. Cette jeune femme pleine d’énergie et de bonne humeur a pris le pari de transformer les fruits et légumes invendus des supermarchés en confitures. L’idée lui est venue alors qu’elle apportait son aide à l’association Disco Soupe (vous savez ces gens étranges qui font de la soupe avec des coupes afro^^). Une campagne de financement participatif plus tard, Les Repêchés Mignons voyaient le jour. C’est un de ces projets qui à tout bon : lutte contre le gaspillage, circuit court (elle récupère les matières premières dans des enseignes du coin), lien social (elle sera bientôt en partenariat avec une association de réinsertion, pour permettre à des femmes de retrouver une activité professionnelle) et originalité. Jugez par vous même : Banane/rhum, courgette/gingembre ou encore aubergine/miel sont quelques uns des parfums qu’elle propose, et le moins que l’on puisse dire c’est que ça change de la bonne vieille confiture de fraises de mamie!

12096590_391953400995543_9039678621546582328_n

Une autre belle découverte aujourd’hui, l’école participative Trade School Toulouse. C’est un concept qui nous viens directement des Etats-Unis et qui tend à se démocratiser chez nous.Ils se définissent comme une communauté d’entraide fondée sur le principe du troc et de l’échange de services. Leur crédo ? Une connaissance partagée = un besoin satisfait. Par exemple pour cet atelier, en échange des connaissances de Céline, on est réquisitionnés pour aider au collage des étiquettes des confitures, mettre en place une collecte de bocaux à notre travail/école, ou mettre à profil des talents de graphiste. Avec ce système, tout le monde y trouve son compte. Cela permet de créer du lien social de proximité, de valoriser la culture et d’apporter notre aide à un projet qui nous parle tout en apprenant quelque chose. Un joli pied de nez au système monétaire traditionnel qui, bien que très utile, apporte bien moins du point de vue humain.


IMG_1075

J’arrive donc de bon matin sous un beau soleil à la boutique, je fait la connaissance de l’équipe de Trade School Toulouse, de Céline et des autres participantes. Il y a des sourires, des rires, de la bonne humeur… ça va être super!

Direction le sous sol du magasin pour 1h45 (on a fini plus tard que prévu, mais il faut croire qu’on est des pipelettes^^) de pratique afin de réaliser des bocaux de légumes lacto-fermentés, confits ou en pickles. Chaque participante était chargée d’apporter 10 bocaux (note à moi même : PETITS les bocaux!), afin que chacune reparte ensuite avec un bocal de chaque préparation.  Les légumes avaient été récupérés par Céline le matin même, et croyez moi, ils n’avaient pas une tête à partir à la poubelle. On a eu droit à BEAUCOUP de champignons, du chou, des carottes, des poivrons et des endives. Trois gros cajots remplis de bons ingrédients qui ne demandaient qu’a finir dans nos assiettes.

Une fois les présentations faites, on se met aux fourneaux, ou plutôt à l’économe et à la planche à découper. L’avantage de ces préparations, c’est justement qu’elles ne nécessitent pas de cuisson. Il vous suffit de vous munir d’une bouilloire, de vinaigre blanc, de vos légumes, de quelques épices et le tour est joué. J’ai aussi apprécié le côté esthétique de toutes ces couleurs qu’on peut admirer à travers le verre, et il est clair que je vais les exposer sur mes étagères pour en profiter un maximum 🙂 . Une fois les bocaux fermés, nous avons pu boire un verre du délicieux sirop à la menthe de la boutique tout en papotant. C’est super de se rendre compte qu’on est plein de petits colibris à aller dans le même sens. Les ateliers de ce genre nous permettent de prendre conscience que chaque action à un impact, comme une sorte de grande chaîne positive.

Je ne vais pas donner de recette précise ici. D’une part car c’est extrêmement simple, et d’autre part car c’est de l’atelier, et des personnes qui lui ont donné vie, dont je voulais vous parler aujourd’hui. (Si les recettes vous intéressent quand même, dites le moi en commentaire, et un nouveau Easy cook pourrait voir le jour!)

IMG_1091

Voilà pour ce premier atelier haut en saveurs (et en couleurs, non mais regardez moi cet arc en ciel de tabliers!). Il y en aura plein d’autres, et je vous ferais un petit retour sur les réseaux sociaux quand j’aurais accompli ma mission d’étiquetage de pots de confitures.

(Si vous êtes toulousain/ne, ne manquez pas le premier banquet des 5000 dans la ville rose, organisé par Disco soupe et plein d’autre structures ce samedi 23 juillet, ça va swinguer!)

1 commentaire sur “Atelier / Ô mon bocal

Laisser un petit mot