Il était une fois / Dans ma salle de bain

Cet article fait partie de la série “Il était une fois”. Dans cette série je vous propose un petit résumé de mon histoire dans un domaine précis. Ici on parlera de mon parcours beauté / bien-être, et vous en trouverez également bientôt un sur ma transition alimentaire et tous les changements qui en ont découlé. Mais revenons à nos moutons. 


J’étais une grosse consommatrice de cosmétiques en tout genre. Vous savez, le genre à voir un produit sur un blog ou dans un magasine et à courir l’acheter parce que… il me le faut!!! Oui c’était bien moi, et heureusement de l’eau à coulé sous les ponts depuis ces frénésies (vous noterez les expressions du siècle dernier, je pense battre un record aujourd’hui^^).

Alors comment suis-je passée d’acheteuse invétérée à consom’actrice avertie? Évidemment je ne suis pas une experte, je fais simplement de mon mieux en me renseignant le plus possible, et ne suis donc pas à l’abri de faire des erreurs ou d’oublier certains aspects du sujet. Je ne parlerais donc ici que de ma propre expérience en espérant vous donner des pistes de réflexion. 🙂

IMG_1065

Adolescente, j’étais déjà sensibilisée aux cosmétiques bio et naturels par ma maman, que j’ai souvent vu utiliser des produits de chez Dr Hauschka ou encore Weleda. Ce monde ne m’était donc pas totalement inconnu. En revanche, j’étais très attirée par la nouveauté, et j’adorais tester plein de choses, ce qui m’a vite fait oublier ces belles valeurs.

C’est le végétalisme qui m’a poussé à m’intéresser à ce que je pouvais mettre sur ma peau. J’ai, comme beaucoup de personnes, entamé cette remise en question profonde avec l’alimentation et je suis restée bloquée là dessus un petit moment. C’était une énorme claque pour moi et digérer toutes ces informations me paraissait déjà beaucoup. Et comme quand on cherche, on trouve…deuxième claque! Ô malheur, comment n’ai-je pas pu faire le lien avec les produits de beauté (soins, maquillage…) et d’hygiène… Absolument tout ce qui était dans ma salle de bain contenait des produits animaux ou toxiques, était testé sur ces pauvres petites bêtes, ou mieux était un combo des trois! Hors de question que je continue à utiliser de pareils produits. Tout est parti direction la poubelle.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pour moi le but de cette démarche était double. Je voulais à la fois remplacer tous mes produits par un équivalent végane / cruelty free, mais aussi aller à l’essentiel. C’était un beau prétexte pour enfin acheter de manière raisonnable, en tenant compte de la qualité des ingrédients et ainsi désencombrer ma salle de bain. Au fur et à mesure, on finit par se rendre compte qu’on a pas besoin de 3/4 des crèmes, sérums, bases… qui trônent à côté de notre lavabo comme une collection de poupées, et vous savez quoi, ça fait du bien! On y voit plus clair et on prend plaisir à utiliser des soins qui ont un réel impact positif sur notre peau, notre santé et sur la planète.

J’ai commencé par les soins, c’est ce qui me paraissait le plus important. Je ne porte pas de maquillage tous les jours, et une ombre à paupière ou un rouge à lèvres est BEAUCOUP plus long à finir qu’un nettoyant ou une crème par exemple (j’arrive enfin à bout de mon stock de maquillage conventionnel, bien que je me sois débarrassée de la plupart il y a longtemps). Il n’était plus question de retourner dans une parfumerie conventionnelle type Sephora ou dans la grande distribution. J’ai donc fait mes recherches sur des sites spécialisés vegans, des blogs… et c’est comme ça que, petit à petit, j’ai constitué ma trousse de soins. Évidemment, quand on commande sur un site spécialisé, on est sûr que tous les produits sont vegans et qu’on n’aura pas de mauvaise surprise, mais quand on est plus tenu par la main, au début, il est difficile de s’y retrouver (je vous mets des liens qui pourraient vous aider à la fin de l’article). J’ai donc fait des erreurs (on passe tous par là, inutile de se flageller) et 2 ans après, je pense pouvoir dire que ma salle de bain est comme je l’avais imaginée, sans cruauté, plutôt minimaliste (même si j’aime toujours tester de nouvelles choses, mes choix sont plus réfléchis et je ne craque plus sur le premier produit miracle venu) et avec des produits qui me correspondent.

IMG_1060

J’ai mes marques fétiches (Paï skincare, Hévéa, Santé Naturkosmetik, Truly Organics…, ça fera d’ailleurs l’objet d’un autre article) mais une grande part de mes soins sont en fait des produits bruts, avec en haut du podium  l’huile de coco (on ne la présente plus), suivie de près par le gel d’aloe vera, les hydrolats et huiles essentielles. Je pique aussi très souvent des ingrédients de ma cuisine (histoire de les faire voyager un peu^^) comme la poudre de cacao cru, les huiles végétales, le sucre et bien d’autres.

Pour ce qui est du maquillage, je suis mauvaise élève. Comme je ne me maquille pas tous les jours, je n’ai pas encore pris le temps de trouver des produits qui réunissent tous mes critères (car oui, je suis plutôt exigeante. Ingrédients, éthique de la marque, packaging, tout y passe!). J’ai donc une trousse de base et je m’offre un joli produit à l’occasion.

Grâce à cette démarche, j’ai affiné mon esprit critique (merci au greenwashing) , appris à lire les étiquettes (merci aux ingrédients cachés) et plus globalement je trouve que mes routines ont bien plus de sens comme ça. On apprendra à se connaître mais sachez que pour moi, on vote littéralement avec notre porte-monnaie, acheter est un acte politique et savoir que je l’utilise pour soutenir une démarche qui me tient à coeur est certainement le plus grand bénéfice que j’en retire.


Liens de survie pour une salle de bain éthique

  • Voilà un article très bien fait de La ptite noisette. Il compile plus d’une centaine de marques cruelty free et/ou végane par ordre alphabétique. Elle les a aussi très bien classées en fonction de leur engagement (rachat de la marque par un groupe qui teste…) et elle met régulièrement cette liste à jour.
  • Sur cette page du site de la PETA, vous trouverez des pdf très bien faits comme la liste des marques qui testent ou pas, mais aussi la liste des marques agrées par pays. Le site est en anglais, mais vous pouvez toujours utiliser un traducteur et la PETA reste tout de même une référence en la matière.
  • Je vous mets également le lien de ma page Share the love, où je recense les blogs que je suis et qui m’inspirent. Ils sont classés par catégories, à vous de trouver ceux qui vous plaisent!

N’hésitez pas à partager votre expérience / bons plans dans les commentaires!

 

3 commentaires sur “Il était une fois / Dans ma salle de bain

  1. Je viens de découvrir ton blog (grace au fait que tu m’as inclus dans ta blogroll) et j’aime beaucoup tes articles et le design!! Il sera bientot dans un article favori c’est certain 😉 J’ai hate de découvrir en détail tes produits chouchous 🙂

    1. Oh merci Emmanuelle ! Ca me fait très plaisir surtout venant de quelqu’un qui tiens un blog aussi joli 🙂 Hâte de voir ton article et promis il y en a un sur mes produits préférés qui arrive bientôt 😉

Laisser un petit mot