Le brossage à sec

Je vous parlais il y a quelque temps dans une revue produits  “sous la douche” du brossage à sec. Je vous y confiait le pratiquer depuis plusieurs mois mais être en stand by pour le moment car la brosse que j’utilisais était faite de poils de sanglier. Bien que je n’aime pas gâcher, je n’arrivais juste plus à l’utiliser… J’ai donc cherché un peu partout, et je pense avoir trouvé la remplaçante parfaite chez Maison Godillot.

Je suis d’abord tombée amoureuse de l’esthétique de cette brosse, puis l’histoire de la marque et leur savoir faire ont fini de me convaincre. Les brosses Kamenoko Tawashi sont fabriquées à la main au Japon, par des artisans inspirés par le travail quotidien des femmes. Ils ont donc imaginés une série de brosses pour la maison et pour le corps adaptés et d’une grande qualité.

J’ai choisi une dureté intermédiaire car ma peau connaît déjà ce procédé mais elle reste sensible. Il en existe aussi une toute blanche très douce, et une brune plus rigide. Sachez également que si vous trouvez la brosse trop dure pour votre peau, vous pouvez l’assouplir en la lavant avec un savon doux 😉

Une fois la brosse parfaite dénichée, encore faut-il savoir s’en servir correctement.

Voilà donc pourquoi j’ai commencé le brossage à sec et les bénéfices que j’ai pu en retirer.

IMG_2328

◊ Pourquoi je m’y suis mise 

Je n’ai jamais eu de problèmes de peau particuliers (celle du corps hein, parce que celle du visage c’est une autre paire de manches), ce qui ne m’a pas vraiment incitée à m’en occuper en fait. Elles est plutôt sèche en hiver et j’ai eu quelques soucis d’eczéma (qui à totalement disparu lorsque j’ai arrêté d’utiliser des gels douches pleins de cochonneries…) mais à part ça, rien à l’horizon.

Et puis quand j’ai commencé à m’intéresser aux soins naturels j’ai entendu un peu partout “la peau est tout de même le plus grand organe de notre corps !”. Quoi? La peau? Un organe? Et oui les amis. Et aussi un de nos principaux émonctoires (avec le foie, les reins, les poumons et l’intestin). Ce sont ni plus ni moins les principales voies d’élimination dont dispose notre corps pour évacuer les toxines et la peau à le plus grand rôle en nous en débarrassant par la sueur mais aussi par le sébum. Autant vous dire que si vous l’asphyxiez avec tout un tas de produits pas forcément clean, elle ne peut pas jouer son rôle.

Au fil de mes recherches, je suis tombée plusieurs fois sur cette pratique du brossage à sec et je l’ai envisagé en premier lieu comme un moyen d’aider ma peau à se débarrasser de toutes les mauvais traitements que je lui avais fait subir pendant des années : alimentation acidifiante et industrielle, cosmétiques peu ragoûtants et rythme de vie pas vraiment reposant… Au fil des utilisations, j’ai pu me rendre compte de ses nombreux bienfaits et je n’ai jamais arrêté depuis.

À qui le brossage à sec s’adresse t-il et comment le pratiquer correctement 

Bien que cette pratique ai été bénéfique pour moi, il y a certaines contre indications dont je me dois de vous informer. Si vous avez une infection quelconque, des varices installées, une insuffisance rénale / cardiaque, que vous êtes asthmatique, enceinte ou encore si vous souffrez d’hypertension et de maladie cardiaque avérée, cette pratique est déconseillée et demandez l’avis d’un professionnel de santé.

Tout d’abord, et comme son nom l’indique, le brossage s’effectue à sec. Ne le faites jamais sur une peau mouillée qui est beaucoup plus réactive.

Ensuite, il se pratique dans un sens précis : On commence par le bas (les pieds), pour remonter vers le coeur. Je ne vais pas vous décrire précisément la marche à suivre ici parce que ça serais rébarbatif et vous trouverez un schéma très détaillé ici. Personnellement je ne suis pas plus aussi pointilleuse et les résultats sont tout de même au rendez-vous.

IMG_2351.jpg

◊ Quels bienfaits ai-je constatés ? 

• Une peau super douce ! C’est vraiment la chose que l’on peut remarquer dès la première utilisation. Plus besoin d’exfolier, le brossage à sec s’en charge déjà.

• Un effet vivifiant immédiat. Bon en même temps, quand tu te frictionne le corps avec une brosse en fibre de coco, ça te réveille! Mais je trouve que cet effet est plus profond qu’avec un coup d’eau fraîche sur le visage par exemple. Et lorsqu’on le pratique régulièrement, on -pour ma part en tout cas- peut sentir cette énergie se diffuser dans toute notre journée.

• La cellulite réduit considérablement grâce au massage lymphatique. Bien sûr si vous ne faites pas du tout attention à votre hygiène de vie, il n’y aura pas de miracles. En ce qui me concerne, je ne mange pas mal, mais je ne me prive pas non plus et j’ai vu une amélioration. En sachant que je ne suis pas non plus une grande sportive… Je trouve ça plutôt chouette non?

• J’avais tendance à faire de l’acné hormonale ou même de petits kystes sur la mâchoire et depuis que j’ai commencé cette routine, ils ont diminué petit à petit pour finir par disparaître complètement. Bien sûr, je pense que les soins que j’utilise y sont pour beaucoup (surtout ces derniers temps et je vous en reparle très vite !), mais comme le brossage à sec aide à l’élimination des toxines, il y a de fortes chances qu’il puisse vous aider si vous rencontrez ce genre de désagréments.

J’espère que cet article vous aura été utile et qu’il vous aura donné envie de vous mettre à cette pratique ! Si vous avez des questions, n’hésitez pas à me laisser un petit mot 🙂

 

2 commentaires sur “Le brossage à sec

  1. J’allais faire une commande Make-up. Du coup, je pense que je vais m’acheter une brosse pour effectuer ces “massages” à sec vu ses bienfaits. Merci d’avoir donné ton avis 🙂

Laisser un petit mot