Les belles vertes #1

ristorante-2

Si il y a bien une chose qui fait grimper mon taux de bonheur immédiatement, c’est observer la nature. Je suis capable de m’émerveiller comme une enfant devant une feuille ou un insecte. Il m’est arrivé d’entendre “dis donc, il t’en faut peu toi…”, et bien oui, et alors? Je pense que notre capacité à s’émerveiller de ce qui nous entoure contribue grandement à notre bien être quotidien, ça y insuffle un peu de magie !

Plus jeune, on peut dire que je n’avais pas vraiment la main verte. J’ai même réussi à faire mourir plusieurs cactus, c’est dire. Puis avec le temps et surtout la vie citadine, j’ai eu envie d’inviter plus de verdure chez moi. J’ai commencé simplement, en achetant des plantes chez notre ami suédois (oui oui il y a mieux hein, mais quand on fait mourir toutes les plantes qui passent entre ses mains, on n’a pas envie d’y mettre 30 balles…), je me suis renseignée sur les conditions de culture, l’ensoleillement etc… et j’ai enfilé mes gants de jardinage. Depuis, cette passion ne cesse de grandir et si je m’écoutais, je transformerais ma maison en pépinière !

On peut donc dire que je suis une amoureuse des plantes en tout genre, avec une préférence pour les cactées et autres succulentes, mais j’aime aussi dénicher des plantes plus rares. J’ai d’ailleurs ouvert un groupe de partage de boutures et de graines potagères sur Facebook, si ça vous tente, rejoignez nous sur Les Belles Vertes 🙂

Voici une petite sélection de mes plantes d’amour. J’ai également pas mal de boutures (aloe, bégonia maculata, string of hearts…) mais elles sont encore trop petites pour que je vous les présente (je vous en parle dès qu’elle sont en âge d’apparaître ici^^). J’espère vous faire découvrir quelques espèces et que mes humbles conseils vous seront utiles.

img_2036

Pothos ou scindapsus

 C’est une des premières plantes que j’ai acheté quand je suis revenue sur la région toulousaine il y a maintenant plus de 2 ans. Elle est assez commune et presque tous les magasins de jardinage en proposent. Facile d’entretien elle convient aux jardiniers en herbes. C’est aussi une plante dépolluante, raison pour laquelle je l’ai mise dans ma chambre. On dit souvent que les plantes vertes ne sont pas les bienvenues dans cette pièce mais celle ci s’y prête parfaitement !

C’est une plante très aérienne que je compte, à terme, suspendre pour lui donner encore plus de légèreté. J’aime beaucoup son feuillage marbré qui varie selon la variété et l’ensoleillement auquel elle est soumise.

img_2040

Conseils d’entretien

Comme je vous l’explique plus haut cette plante est très facile à entretenir et convient donc aux jardiniers débutants. Il suffit de la placer dans un endroit plutôt ensoleillé mais sans soleil direct et d’arroser modérément lorsque la surface du terreau est sèche, voilà ! Bien sûr, durant la période hivernale il convient d’espacer les arrosages car la plante est en repos. On préfère toujours le moins que le plus quand il est question d’arrosage afin de ne pas noyer les racines.

Au printemps, vous pouvez tailler votre pothos pour le remodeler et le bouturer très facilement, de nombreux tutoriels existent sur internet.

img_2042

Kalanchoe tomentosa

Je suis une grande fan de cactus et de succulentes, alors quand je suis tombée sur cette plante doudou dans mon Botanic, je n’ai pas résisté longtemps. Elle arbore une texture velours et de beaux reflets argentés. Le bout des feuilles se teinte de brun ce qui offre un joli contraste. Je la bichonne depuis cet été, bain de soleil réguliers, arrosage modéré mais fréquent pendant la période estivale, musique douce^^… Bref je suis aux petits soins et j’ai l’impression qu’elle se plaît plutôt bien chez moi 🙂

img_2045

Conseils d’entretien

Le kalanchoe étant une succulente, il nécessite très peu d’eau et se cultive facilement. Pour savoir si vous devez l’arroser il suffit d’observer, les feuilles s’affinent et deviennent un peu molles (vous pouvez d’ailleurs voir que le mien à un peu soif^^).

Il supporte bien la mi-ombre même si un coin ensoleillé est préférable. Plus il profitera du soleil, plus son velours sera dense et ses reflets intenses.  J’ai entrepris de le bouturer il y a quelque temps et ça se passe plutôt bien ! Une simple feuille posée sur un terreau humide suffit. Vous verrez rapidement apparaître de petites poussent qui prendront racines toutes seules !

img_2031

Calathea ou plante paon

J’avoue, quand j’ai vu cette plante dans ma jardinerie préférée, j’ai cru qu’elle était en plastique ! Son feuillage est tellement original et épais qu’on croirait à s’y méprendre que c’est une fausse… Mais cette plante est bien réelle et pousse habituellement en Amérique du Sud, dans la forêt amazonienne à l’ombre des grands arbres.

Je n’avais pas ce style de végétaux chez moi, plutôt imposant avec des larges feuilles, j’ai donc remédié à ce problème en adoptant cette majestueuse plante. Elle occupe un espace important et est donc parfaite pour habiller un coin de votre appartement dont vous ne savez que faire ou qui ne se prête pas forcément à un aménagement meublé.

img_2033

Conseils d’entretien

Cette plante s’adresse aux jardiniers avertis, ou au moins aux personnes plutôt consciencieuses. Elle pousse normalement dans une région très humide et nécessite donc une attention particulière quant à l’humidité et la luminosité. Elle redoute le froid et l’excès de lumière, vous pouvez même la placer à l’ombre. Elle est d’ailleurs parfaite pour une salle de bain peu lumineuse comme la mienne !

Vous pouvez par exemple placer une coupelle de billes d’argile humide sous le pot et brumiser régulièrement le dessous des feuilles avec de l’eau non calcaire (j’utilise l’eau de pluie que je récupère).  Je lui donne aussi un bon bain 2 fois par semaines en été, et 1 fois par semaine en hiver et je nettoie ses feuilles avec un tissu humide pour enlever la poussière (cette astuce est aussi valable pour le pothos et tout autre plante à feuillage lisse). Elle pourra même vous donner de belles fleurs en été qu’il vous suffira de couper une fois fanées.

img_2024

Sansevieria ou langue de belle mère

Outre son nom qui m’a toujours fait sourire, je suis absolument amoureuse de cette plante aussi jolie que facile d’entretien. J’en avais une petite que l’homme a fait tomber et gentiement remplacé par cette… girafe, je n’ai pas d’autres mots^^. Je l’avais pour ainsi dire oubliée question entretien depuis plusieurs mois, lui donnant à boire quand j’y pensais, et voilà qu’à l’aube de l’hiver madame à décidé de faire de nouvelles pousses. À l’heure ou j’écris cet article (oui il est dans mes brouillons depuis un moment, honte à moi), une autre pousse à fait son apparition et fait maintenant une trentaine de centimètres !

img_2028

Conseils d’entretien

Cette plante originaire d’Afrique nécessite une bonne luminosité pour bien pousser mais redoute le soleil direct. J’ai d’ailleurs fait la bêtise de la placer derrière un baie vitrée au début et vous pouvez voir qu’elle n’a pas apprécié, son feuillage à littéralement brûlé…

Question arrosage, 1 fois par semaine en été suffit tandis que durant l’hiver il vous faudra attendre que la terre soit sèche sur plusieurs centimètres pour lui donner à boire.

C’est une plante qui nécessite un rempotage régulier pour favoriser sa croissance, tous les 2-3 ans environ.


ASTUCES

Je profite souvent d’une journée pluvieuse mais pas trop froide pour mettre mes plantes dehors et leur offrir un douche naturelle bien méritée. Elles ne me parlent pas encore, mais je suis persuadée qu’elles adorent ça !

Je précise que les conseils d’entretien que je vous donne sont adaptés à mon intérieur et peuvent varier en fonction de la manière dont vous chauffez, de la luminosité de votre maison/appartement etc… Il existe tout un tas de blogs/sites de conseils de jardinage, mais le mieux reste d’observer vos plantes, de les laissez s’acclimater à votre chez vous et “d’écouter” leurs besoins. 


Quelles sont vos plantes préférées ? Avez vous des astuces pour les bichonner ?

1 commentaire sur “Les belles vertes #1

Laisser un petit mot